Sermon express sur l’intempérance

Quand je considère ces gouvernements successifs, je m’écrie avec l’Ecclésiaste :  » Nec velocium esse cursum, nec fortium bellum… Sed tempus casumque in omnibus. »

Si je regarde le tableau de ce gouvernement, la première vue ne montre que des couleurs mélangées à la hâte, des traits informes, des perspectives fausses jetées au hasard pour brouiller la toile et la vue du public. Tandis que si j’observe le même tableau en clignant de l’œil, à contre jour, ivre et pétunant du chanvre d’Inde , de l’amas confus je vois jaillir les Sept merveilles du monde, le Manège snchanté, la Poule aux œufs d’or, les Pieds nickelés et j’entends tombant des nues la voix de Jaurès qui dit : « Potentas pontenter tormenta patientur. »

C’est dire que l’usage de l’hydromel et de la Marie-Jeannette n’est pas sans néfasteté sur l’intelligence de notre vision. Et c’est pourquoi je vous mets en garde – ô pécheurs superbes !   que l’abus de drogues ne vous fassent  confondre les vessies d’avecque les lanternes ! Car le démon qui est le père des illusions et qui se cache dans la bouteille et la pipe, comme il le fait si bien dans d’autres détails, dit : « Qui dicunt videntibus : Nolite  videre ; et aspicientibus : Nolite aspicere nobis ea quoe non recta sunt ; loquimini nobis plancentia, videte nobis errones. « 

Amen

Avec la plume posthume de Bossuet

Nec velocium esse cursum, nec fortium bellum : J’ai vu que l’on ne commet pas ordinairement ni la course aux plus véloces, ni la guerre aux plus courageux, ni les affaires aux plus sages.

Potentas pontenter tormenta patientur : les puissants seront tourmentés puissamment.

Qui dicunt videntibus : Nolite  videre ; et aspicientibus : Nolite aspicere nobis ea quoe non recta sunt ; loquimini nobis plancentia, videte nobis errones : A ceux qui regardent : ne regardez point ; à ceux qui sont préposés pour voir : Ne voyez pas pour nous ce qui n’est pas droit ; dites-nous des choses qui nous plaisent, trompez-nous par des erreurs agréables.  –

 Sed tempus casumque in omnibus : mais  le hasard et l’occasion dominent partout .

Publicités